COMMUNIQUÉS DE PRESSE

01.

LA CASSETTE MIGRANTE : PREMIERE DU FILM

Montréal, 15 janvier 2017 – Helem Montréal présente la première mondiale de La Cassette Migrante le lundi 6 février 2017 à 18h30, à La Sala Rossa. Le documentaire se concentre sur les difficultés des LGBTs arabes cherchant asile au Canada.


Des individus LGBT arabes envoient à Helem Montréal la "Cassette migrante", une série de lettres enregistrées. Ils et elles espèrent avoir du soutien pour demander l'asile au Canada afin d'échapper à la persécution et la violence homophobe dans leur pays d'origine. Un de ceux-là, Adib Mardini, ayant réussi à trouver refuge au Canada, nous raconte le processus qui a changé sa vie.


Le court documentaire explore les difficultés socio-politiques auxquelles ont affaire ces individus dans leurs communautés respectives. Le monde arabe étant largement homophobe, il est généralement difficile pour un membre de la communauté LGBT d’y vivre et de s’y s’épanouir. Le plus souvent, il se trouve forcé de mener une double vie, de peur d’être persécuté – par les personnes qui l’entourent, ou par la loi.


Par ailleurs, les difficultés que pose une demande d’asile, spécialement pour un motif d’identité arabe LGBT, est mis en valeur. Comment une personne peut-elle prouver aux autorités compétentes qu’elle est LGBT sans se mettre en danger ? Puis, même après avoir été acceptée, cette personne peut-elle facilement s’intégrer dans le pays d’accueil?


Programme de la soirée :
18h30 : Tapis rouge
19h00 : Ouverture de la soirée + Projection de Metli Metlak (5 min) et La cassette migrante (22 min)
19h30 : Q&A avec le réalisateur et le président de Helem Montréal
19h50 : Cocktail apéritif


L’entrée est de 8$ par personne, à la porte. Gratuit pour les membres de Helem. Un vestiaire payant est disponible sur place.


Adresse : La Sala Rossa, 4848 Boulevard St-Laurent, Montréal, QC H2T 1R5

 

02.

Helem condamne la fusillade à Orlando

Montréal, 12 juin 2016 – HELEM Montréal condamne fortement la fusillade terroriste survenue ce matin du 12 juin 2016 à Orlando en Floride, dans le club LGBT PULSE et revendiquée par le groupe État islamique. Nous nous souviendrons que ce groupe armé traque et assassine les homosexuels depuis des mois en Syrie et en Irak.


Nos pensées vont d’abord et avant tout vers les familles et proches des victimes. Cinquante personnes innocentes ont perdu la vie et 53 autres blessées simplement pour être gais, lesbiennes, bi ou trans! C’est une attaque sur la communauté LGBT mondiale mais c’est aussi un rappel de la pertinence de notre combat contre l’homophobie.


Le suspect qui est entré dans le Pulse et a ouvert le feu sur des innocents a vite été identifié comme un homme musulman radicalisé d’origine afghane. Il ne faut toutefois pas céder à la haine, au racisme ou à la xénophobie. La religion ou l’origine ethnique du suspect ne sont que des aspects de son identité mais ne forment pas des arguments pour justifier l’acte ignoble qu’il a commis. Aucune religion ne fait appel à la violence ou au massacre. Cet homme n’était pas sain! C’est un homme américain, né à New York, un homme dérangé, violent, radical, influencé par un courant intégriste connu pour ses valeurs homophobes.


Ce geste ne fait que nous rappeler que si les actes homophobes sont très visibles de par leur atrocité, il est de notre devoir d’être encore plus visibles dans nos gestes de lutte à l’homophobie, de démystification et d’éducation populaire. Plus nous luttons contre l’homophobie, dans toutes les sphères de la société et dans tous les coins du monde, plus nous réussirons à réduire ces gestes reprochables. C’est le moment ou jamais pour chacun de nous, gais, lesbiennes, bi, trans ou allié(e)s de nous mobiliser, de nous impliquer, d’être visibles et d’être unis!


Nous invitons donc tout le monde à s’impliquer auprès d’organismes locaux. Vous pouvez, entre autres choses, participer à la vigile organisée par le Collectif Carré rose en collaboration avec Fierté Montréal ce jeudi 16 juin 2016 dès 19h au Parc de l’espoir sur la rue Sainte-Catherine Est coin Panet.


-30-

 

03.

Le plan canadien pour accueillir ...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
CdP H.M. 20151201



POUR DIFFUSION IMMEDIATE


Le plan canadien pour accueillir les réfugiés syriens:
son impact sur les hommes homosexuels?


Montréal, 1er décembre 2015 – Nous à Helem Montréal sommes inquiets du plan du gouvernement canadien qui prévoit relocaliser 25000 réfugiés syriens au Canada dans les prochains mois. De ce qu’on en sait jusqu’à présent, les hommes seuls ne seront pas admis dans ce plan pour des raisons de "sécurité". Le plan est limité aux femmes, enfants, familles et aux individus identifiés comme homosexuels. Helem Montréal reconnaît l’initiative du gouvernement d’inclure les réfugiés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et trans), toutefois nous jugeons que ce plan est discriminatoire contre les hommes syriens célibataires – que ce soit par choix ou parce qu’ils sont veufs ou orphelins ou encore des hommes gais qui n’ont pas affirmé leur homosexualité. Ces hommes sont rejetés sur la présomption arbitraire et raciste que tous les hommes arabes célibataires fuyant le génocide syrien posent un danger pour la sécurité du Canada.


La question que nous nous posons est donc la suivante : comment ce plan va-t-il affecter la population LGBT? Nous pensons que ce plan est construit de façon non-raisonnable autour de valeurs normatives du genre, du statut marital et de l’orientation sexuelle. Il manque une connaissance des réalités LGBT dans le monde arabe et des différentes situations qui amènent un individu à demander le statut de réfugié.


Si seuls les hommes identifiés comme gais et les hommes accompagnés de leur famille sont acceptés, alors quelle définition de la « famille » utilise-t-on? Il est important de se rappeler que tout homme a une famille, qu’il soit ou non accompagné de celle-ci. Et que les familles non traditionnelles existent, souvent de façon non légalisée. De plus, qu’en est-il des hommes qui se questionnent encore sur leur sexualité ou qui ne l’ont pas encore acceptée ou affichée. Lorsqu’il est question d’individus LGBT, il est des circonstances spécifiques qui les amènent à être célibataires. En plus des conséquences de la guerre, la pauvreté, le fait d’être exilé et sans domicile, les réfugiés LGBT doivent vivre avec un danger imminent de par leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Dans plusieurs cas dans les sociétés arabophones, les hommes gais sont persécutés et rejetés par leur propre famille. Si un individu est soupçonné d’être LGBT, il ou elle risque d’être harcelé, abusé physiquement ou mentalement et exclus de sa communauté d’origine. De plus, le groupe armé État islamique recherche activement les individus LGBT afin de les assassiner publiquement et atrocement. Ceux qui réussissent à fuir et trouvent refuge dans un camp contrôlé par les Nations unies deviennent des demandeurs d’asile. Dans ces conditions, comment le Canada peut-il s’attendre à ce que des individus déjà lourdement traumatisés puissent s’afficher comme homosexuels afin d’avoir le droit de demander l’asile?


S’afficher comme LGBT est un processus long et difficile pour les personnes arabophones. Il y a un risque évident à s’afficher dans un camp de réfugiés. Sans compter que chaque culture a sa propre compréhension de ce qu’est l’homosexualité. L’identification à une orientation sexuelle varie et dépend du contexte culturel et religieux de chaque personne. Considérant le long et périlleux parcours qu’un homme arabe homosexuel doit faire pour sortir « du placard », comment le gouvernement du Canada ou le UNHCR pourront-ils réellement identifier les réfugiés homosexuels dans un aussi court laps de temps? Le gouvernement inclura des hommes gais en se basant uniquement sur des standards homonormatifs et une forme d’auto-identification qui est propre au monde occidental. Être homosexuel ne rime pas toujours avec les « caractéristiques typiques » que l’on se fait d’un homosexuel, surtout dans le cas de la diversité ethnoculturelle. Malheureusement, ceux qui ne sont pas « suffisamment gai » seront abandonnés à leur sort. Les hommes qui n’affichent pas leur homosexualité ne devraient pas être moins méritants de l’aide offerte que ceux qui le font.


Le plan canadien annoncé récemment ajoute un fardeau non nécessaire au combat de ces hommes gais. Suivant la logique de sécurité du gouvernement canadien, ce plan associe les hommes célibataires seuls au groupe terroriste qu’ils fuient! Helem Montréal est déçu de cette aide humanitaire parce qu’elle est conditionnelle de façon non raisonnable, basée sur une présomption hétéronormative de ce qui définit une famille et, qui plus est, une présomption occidentale homonormative de ce qu’est un homme homosexuel. Nous exhortons le gouvernement du Canada à être plus sensible à la réalité et les conditions des réfugiés LGBT arabes. Nous espérons également davantage de consultations communautaires avant que des politiques de grande envergure soient mises en vigueur.

Finalement, notre message à tous les réfugiés LGBT, notamment les hommes gais qui seront délaissés par ce plan: restez forts, fiers et surtout gardez espoir. Vous avez le droit non négociable d’EXISTER et d’exister librement. Helem Montréal reconnaît ce droit et nous serons votre voix lorsque vous ne serez pas entendus. Nous vous envoyons nos salutations chaleureuses. TU N’ES PAS SEUL!


***
HELEM signifie Rêve en arabe. C’est aussi, dans cette langue, l’acronyme de Protection Libanaise pour les gais, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres, travestis, intersexes et queer. Helem existe sous ce nom au Liban depuis 2000. Cette association a pour priorité l’abolition de la loi 534 du code pénal libanais qui criminalise «les relations sexuelles contre nature», utilisée contre les homosexuel(le)s.


Cette legislation a des repercussions jusqu’ici à Montréal, où les GLBT (gais, lesbiennes, bisexuelles/bisexuels, transgenres et transsexuelles/transsexuels) vivent souvent dans la peur et l'isolement.


Helem Montréal (Légalisée au Québec et établie à Montréal en 2004) a pour objectif de lutter contre l’homophobie dans la diaspora libanaise. Helem contribue à la protection des LGBT libanais aux prises avec le rejet, les préjugés, menaces, peurs etc. HELEM Montréal est donc un lieu de militantisme, de conscientisation, de débat, de réflexion, de sensibilisation, de formation et de socialisation.



- 30 -

 

04.

Un nouveau site web pour Helem Montréal!

COMMUNIQUÉ DE PRESSE


CdP H.M. 20150917


 


POUR DIFFUSION IMMEDIATE


Un nouveau site web pour Helem Montréal!


Montréal, 17 septembre 2015 – Le 15 août 2015, Helem Montréal lançait, en toute discrétion, son tout nouveau site web, juste à temps pour la Fierté. Une version plus attrayante et plus invitante aux couleurs de l’organisme (rouge et blanc) et à l’allure plus humaine. On peut le visiter, toujours à la même adresse : www.montrealhelem.net .


Suite à plusieurs commentaires reçus concernant l’ancien site web, l’organisme pour la protection des LGBT libanais et arabophones, Helem Montréal, a décidé de mettre les efforts nécessaires afin d’améliorer sa vitrine web. En concert avec la programmeuse Dana Farhat, qui a offert ses services professionnels, un travail de fond a été fait afin de bien cerner les besoins des membres et des visiteurs.


« Il était très important pour nous qu’il y ait des photos sur le site, explique Rémy Nassar, président de l’organisme. Des photos des membres du C.A. et des activités permettent de montrer le côté humain de l’organisme et rassurent ceux qui croiraient que c’est un site-hameçon ». En effet, dans certains pays arabes, notamment en Égypte, il n’est pas rare que la police utilise les sites LGBT pour traquer les allosexuels et les arrêter.


Helem Montréal est un organisme bien vivant et bien réel qui offre à ses membres l’opportunité de rencontrer d’autres individus LGBT de la même culture, de faire partie d’une communauté qui les définit et d’avoir un réseau de soutien et d’aide au besoin. La mission engagée et militante du groupe est bien claire sur le site web, d’ailleurs. «Malheureusement, il arrive parfois que nous recevions des courriels de gens qui cherchent des relations sexuelles ou à se trouver un amant arabe, de dire M. Nassar. Nous voulons que les gens qui visitent notre site voient le côté sérieux de l’organisme et comprennent que nous n’offrons pas des amants ou des femmes à marier, sur des plateaux d’argent. Grâce à l’environnement sécuritaire que nous créons, où chacun se sent libre et à l’aise d’être soi-même, nos membres tissent des liens durables».


Avec son site web, sa page Facebook (Helem Montreal officiel) et son compte YouTube (HelemMtl), Helem Montréal espère rejoindre un grand nombre de gens et être facilement accessible et joignable.


 


HELEM signifie Rêve en arabe. C’est aussi, dans cette langue, l’acronyme de Protection Libanaise pour les gais, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres, travestis, intersexes et queer. Helem existe sous ce nom au Liban depuis 2000. Cette association a pour priorité l’abolition de la loi 534 du code pénal libanais qui criminalise « les relations sexuelles contre nature », utilisée contre les homosexuel(le)s.


Helem Montréal (Légalisée au Québec et établie à Montréal en 2004) a pour objectif de lutter contre l’homophobie dans la diaspora libanaise. Helem contribue à la protection des LGBT libanais aux prises avec le rejet, les préjugés, menaces, peurs etc.


 


www.montrealhelem.net  |  info@montrealhelem.net  |  514-806-LGBT (5428)


- 30 -

 

05.

Helem Montréal brille comme le phénix!


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


CdP H.M. 20150819


POUR DIFFUSION IMMEDIATE


Helem Montréal brille comme le phénix!


Montréal, 19 août 2015 – Pour la 12e année consécutive, Helem Montréal prenait part dimanche le 16 août 2015 au défilé de la Fierté à Montréal. Les célébrations de la Fierté sont un festival pendant lequel la communauté GLBT+ (gais, lesbiennes, bi, trans et alliés) célèbre sa fierté et affiche ses couleurs à travers plusieurs activités culminant en un défilé sur le boulevard René-Levesque le dimanche. Cette année, ce sont près de 290000 personnes qui se sont déplacées pour regarder plus de 120 groupes défiler sous le thème du « jaune ».


Mentionnons que Helem, comme à son habitude, a su représenter la culture libanaise et arabe durant ce défilé à travers la musique en arabe, les messages écrits en arabe et le port du drapeau libanais sur sa flotte.


En ce qui concerne les costumes, Helem a opté pour un costume jaune et noir inspiré de l’oiseau mythique, le phénix, qui représente la renaissance, l’espoir retrouvé. Le choix s’est arrêté sur le concept du second souffle pour représenter le travail que fait Helem Montréal auprès de sa communauté et des GLBT qui trouvent en cette association une nouvelle lueur d’espoir.


Cette année, le contingent de Helem Montréal fut particulièrement diversifié puisqu’on y retrouvait des personnes de différentes origines (Libanais, Égyptiens, Syriens, Tunisiens, Marocains, Algériens, Canadiens, Américains et Latinos) et de différentes confessions (chrétiens, musulmans, druzes et juifs). Tous ont défilé dans une union émouvante en dansant devant une foule enthousiasmée et dans l’espoir d’un avenir plus acceptant dans les pays arabes.


En conclusion, Helem Montréal invite toute personne qui a des photos ou vidéos de son contingent à les lui faire suivre via l’adresse courriel : info@montrealhelem.net .


***


HELEM signifie Rêve en arabe. C’est aussi, dans cette langue, l’acronyme de Protection Libanaise pour les gais, lesbiennes, bisexuel(le)s, transgenres, travestis, intersexes et queer. Helem existe sous ce nom au Liban depuis 2000. Cette association a pour priorité l’abolition de la loi 534 du code pénal libanais qui criminalise « les relations sexuelles contre nature », utilisée contre les homosexuel(le)s.


Helem–Montréal (Légalisée au Québec et établie à Montréal en 2004) a pour objectif de lutter contre l’homophobie dans la diaspora libanaise. Helem contribue à la protection des GLBT libanais aux prises avec le rejet, les préjugés, menaces, peurs etc.


 www.montrealhelem.net  |  info@montrealhelem.net  |  514-806-LGBT (5428) 


- 30 -